Régions Var

Cogolin Plage prépare sa mutation

Mots clés : Aménagement du littoral - Rénovation urbaine

Lancée en août 2009, la démarche inédite d’appel à idées (ouvert à tout porteur de projet) pour l’aménagement de la façade maritime de Cogolin a débouché sur 50 propositions. L’enjeu ? Un terrain communal de 13 ha classé en zone constructible dans le PLU et pouvant accueillir jusqu’à 45 000 m² de bâti. Architectes, urbanistes, paysagistes, bureaux d’études, promoteurs mais aussi scientifiques, associations, acteurs de l’environnement, de la plaisance, etc. ont pris part à cette consultation non rémunérée (1).

Des projets contrastés

Pour reconquérir cette ancienne zone marécageuse, aujourd’hui isolée entre une marina (Port Grimaud) et un port de plaisance (Port Cogolin et les Marines de Cogolin) et occupée par un camping (le Yotel) dont le bail va expirer, de multiples projets ont été proposés : création d’un centre de congrès, d’un complexe écologique et culturel sur la Méditerranée, d’écoquartiers avec des fonctions variées, implantation de structures de formation, extension portuaire, etc.
L’architecte Jean-Pascal Clément, avec une tour haute de 110 m dominant le golfe de Saint-Tropez, n’a pas hésité à prendre le parti d’une « architecture méditerranéenne élancée », réconciliant « espace bâti et espace vert ».
Les projets ont fait l’objet d’une exposition et 25 candidats ont été auditionnés. « Il n’y a pas eu de lauréat suite à cette consultation car le but précisément était de recueillir des réflexions et d’en faire une synthèse pour passer ensuite à la phase 2 du projet », expliquent le maire de Cogolin, Jacques Sénéquier et l’urbaniste Stéphane de Poncins qui anime la démarche. La suite sera un document d’intention avec les principes et orientations d’aménagement retenus puis, avant fin 2010, la mise au point d’un programme, du pilotage de l’opération, etc. L’implantation d’un grand équipement dans un écoquartier est envisagée mais des réponses seront exigées en termes d’accessibilité et de déplacements, du fait de la proximité du carrefour routier de la Foux. Pour nourrir la réflexion, un partenariat est noué avec le pôle mer Paca. Les premiers aménagements sont prévus en 2012.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Dont les architectes Ory-Natekko, François Fontes, l’Atelier Jean-Pierre Clarac, Jean-Pascal Clément, Xavier Bohl, Jean-Michel Wilmotte, les promoteurs Bouygues Immobilier, CFA/Financière Duval, les entreprises Adim Sud (Vinci Construction), Veolia Environnement, etc.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X