Produits

Clôtures en métal De l’enceinte à la signature identitaire

Mots clés : Concurrence - Innovations - Produits et matériaux

Face à la concurrence des produits standard, les fabricants de clôtures métalliques jouent l’innovation. Cette différence est conduite selon deux axes. Esthétique d’abord, avec des produits originaux de qualité. Fonctionnel ensuite, avec des techniques de pose accélérées et performantes.

Héritiers du monde industriel de la métallurgie, les principaux fabricants de clôtures sur catalogue sont des PME. Contrairement à la ferronnerie d’art, ils travaillent l’acier et l’aluminium, réalisent des grilles barreaudées, des treillis en plaques, des poteaux traités anticorrosion par galvanisation ou recouverts de peinture ou de gaine protectrice. Certains systèmes sont naturellement occultants, d’autres, en revanche, nécessitent l’insertion de lattes pleines ou ajourées. Tous s’adressent aux marchés urbains comme aux zones paysagères publiques ou privées. Nous avons écarté de cette enquête les très nombreuses clôtures industrielles, agricoles ou de chantiers, généralement présentées en rouleaux et très standardisées.

Les autres concurrents sont spécialisés, eux aussi, mais dans le bois, le PVC, le béton préfabriqué en plaques ou le verre. Mise à part l’esthétique, ces matériaux n’ont pas les mêmes atouts ni les mêmes inconvénients. Le bois apporte un certain cachet, mais il vit et se déforme. Moins solide, son entretien peut aussi être délicat et surtout fréquent. Le PVC, léger et rapidement mis en œuvre, est économique. Il ne se corrode pas, mais reste fragile et, sensible aux chocs, se casse aisément. Quant au béton, robuste et peu coûteux, sa pose reste délicate, et, qui plus est, il est lourd à manipuler et se fissure ou se tasse en vieillissant.

Valoriser la différence et le style
Aujourd’hui, la clôture en métal fait aussi l’objet d’une concurrence venue notamment d’Espagne, d’Italie et d’Europe de l’Est. Pour se différencier, les fabricants nationaux jouent l’innovation. Les gammes lancées au cours des six dernières années allient design et nouvelles techniques. Elles visent aussi – et surtout – à...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 350 du 11/04/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X