Technique et chantier Construction durable

Climatisation économe pour bâtiment à énergie positive

Mots clés : Démarche environnementale - Equipements techniques et finitions

L’œuvre est signée Wilmotte & associés (architecte), mais là n’est pas son seul intérêt. « Le Prisme est le premier bâtiment à énergie positive d’Aix-en-Provence », insiste Philippe Baudry, président de la foncière Artea, propriétaire des lieux. Recouvert de 550 m² de panneaux photovoltaïques en toiture (54 kWc) et en façade sud (6 kWc), l’ouvrage fournit 75 000 kWh par an à EDF, soit 105 % de ses propres besoins en énergie. Des besoins il est vrai limités, comme l’atteste la labellisation THPE du bâtiment. « La consommation doit être de 20 % inférieure à la référence de la RT mais avec 100 kWh/m².an d’énergie primaire pour 1 780 m² HON, nous faisons près de 40 % de mieux », précise Philippe Baudry.

Douze pompes à chaleur

Une performance obtenue en équipant le Prisme d’une centrale de traitement d’air double flux avec surventilation nocturne, d’une isolation thermique renforcée avec suppression des ponts thermiques, d’un éclairage à LED avec détecteur de présence… Le choix du dispositif de chauffage et de climatisation y est égale-ment pour beaucoup. Il s’agit d’un ensemble de douze pompes à chaleur réversibles DRV (débit de réfrigérant variable) de type mini SMMS 5 CV de Toshiba Airconditionning.
Chaque DRV, relié à trois climatiseurs gainables (connectés à des réseaux de gaines de soufflage), peut délivrer une puissance froid de 14 kW pour 3,47 kW de puissance absorbée (1) et une puissance chaud de 16 kW pour 4 kW absorbés (2). « L’avantage de cette solution est son exceptionnel coefficient de performance à charge partielle : 5,67 à 50 % », explique Lionel Avandetto, consultant prescription régionale de Toshiba. Responsabilisé par un système d’information (procédé Greenview) affichant l’ensemble des paramètres énergétiques sur un écran situé dans le hall d’accueil, chaque locataire a par ailleurs la maîtrise de sa consommation. Toutes ces dispositions se traduisent certes par un coût de construction élevé – 1 400 euros HT/m 2 HON hors centrale photovoltaïque, soit 30 à 40 % de plus que la normale -, mais Artea propose des loyers conformes aux prix du marché aixois, soit 145 euros/m².

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maître d’ouvrage : Arteprom (filiale d’Artea). Maître d’œuvre : Dimension 4. Bureau d’études : Quatorze Eco. ETerrassement, VRD et gros œuvre : EIC. Coordinateur SPS et bureau de contrôle : Qualiconsult. ECentrale solaire : EDF Energies nouvelles. Clim-VMC, plomberie et sanitaires : Eureclim.

(1) A 35 °C de température extérieure et 27 °C de température intérieure (48% d’humidité relative).(2) A 20 °C de température intérieure et 7 °C de température extérieure (90% d’humidité relative).
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X