Territoires

Clermont-Ferrand Le quartier des Normaliennes poursuit sa mue

L’ex-IUFM a quitté Clermont-Ferrand pour s’installer à Chamalières en 2006. Ce déménagement a libéré une parcelle de 16 600 m2 en plein centre-ville. L’Ophis du Puy-de-Dôme mène, sur le quartier baptisé Les Normaliennes, un projet ambitieux. Celui-ci prévoit de transformer ce site à l’histoire singulière en véritable « morceau de ville ». A terme, cet ensemble proposera, sur environ 2 ha, près de 300 logements de tous types, favorisant une mixité d’usages et de typologies.

Edifice en H.

L’ancienne école normale d’institutrices, construite par Emile Camut entre 1883 et 1888, est au cœur du projet : cet édifice en « H » – appelé « bâtiment Camut », représentatif du rationalisme constructif de la fin du XIXe siècle – vient d’être rénové par l’agence d’architectes Bruhat-Bouchaudy (Chamalières et Vichy), pour un montant de 5,9 millions d’euros TTC. Si le bâtiment abrite toujours une école (la maternelle Jean-Philippe-Rameau), 21 logements ont été créés ainsi que des bureaux et des locaux tertiaires.

Une isolation intérieure a été ajoutée, afin de ne pas dénaturer les façades. Le vaste escalier monumental et le lanterneau au sommet de l’édifice ont été restaurés. Enfin, un soin tout particulier a été apporté aux espaces verts. « La difficulté, c’était de garder une cohérence d’ensemble », souligne François Bouchaudy.

Dimension gaie et ludique.

Les autres immeubles de l’Ophis, situés de part et d’autre du bâtiment Camut, offrent un visage plus contemporain. C’est le cas de la résidence Irène-Popard, elle aussi fraîchement livrée. Ce bâtiment neuf de 89 logements se distingue par ses façades sinueuses aux nuances de vert et de jaune. « Je voulais lui donner une dimension gaie et ludique par les couleurs, les matériaux. Je voulais aussi quelque chose de pérenne, qui dure dans le temps », insiste l’architecte Bernard Bühler (Bordeaux), lauréat d’un concours européen sur cette opération qui s’élève à 15,3 millions d’euros HT.

Prochaine étape sur Les Normaliennes : la réalisation d’un projet d’habitat participatif de 13 logements par le cabinet Seconde Nature Architectes (Clermont-Ferrand). Les travaux devraient commencer en septembre prochain.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X