Territoires

Clermont-Ferrand La plate-forme du tram en voie de reconstruction

Mots clés : Rénovation d'ouvrage

Monté sur pneus et guidé par un rail central, le tramway clermontois a parcouru 10 millions de kilomètres en neuf années d’exploitation. Conséquence : la plate-forme sur laquelle il circule doit être refaite. Le Syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération clermontoise (STMC) a prévu un plan pluriannuel de travaux qui s’étend jusqu’en 2019.

La première phase se déroule jusqu’à la fin août sur un tronçon de 5 km entre les arrêts « La Pardieu gare » et « Maison de la Culture », nécessitant l’interruption partielle de l’exploitation. Cette opération (8,4 millions d’euros) comprend le renouvellement de la couche de roulement du tramway (plus de 20 000 m2), la reconstruction de certains carrefours et des stations en béton (plus de 4 000 m2), les reprises partielles et la réparation des épaufrures de la longrine béton, et le remplacement partiel du rail de guidage (2 800 ml), résine de scellement comprise (3 500 ml).
Travaux sur le viaduc Saint-Jacques. Le SMTC profite de l’interruption de service pour rénover le viaduc Saint-Jacques. Construit en 1965, cet ouvrage de 427 m de long pour 18 m de large souffrait – entre autres – de problèmes d’étanchéité et d’infiltration d’eau. De fait, sa partie supérieure sera reprise à neuf, chaussée et trottoirs compris. A la manœuvre, les entreprises Eiffage Route Centre Est, NGE Génie civil et Colas Rhône-Alpes-Auvergne, ainsi que des sous-traitants.
« Ces travaux de requalification d’une plate-forme de tram sur pneus sont relativement nouveaux », souligne Julien Duboisset, directeur de projet chez Ingerop, maître d’œuvre de l’opération. « On essuie les plâtres. Il y aura des retours d’expérience », ajoute Nicolas Farge, responsable des travaux au SMTC. Pour ce faire, de nouvelles dispositions constructives ont été spécialement développées pour cette opération. Par exemple, un important travail d’ingénierie a précédé la substitution des enrobés bitumeux par une nouvelle structure béton sur les portions très sollicitées d’un point de vue mécanique.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X