Régions Nantes

Citeden crée l’événement au congrès HLM

Mots clés : Education - Logement social

12 345 professionnels se sont rendus au congrès HLM de Nantes.

C’est 8 % de plus qu’en 2015.

600 collégiens ont visité deux chantiers d’Ille-et-Vilaine les 13 et 14 octobre à l’occasion des Coulisses du bâtiment.

+ 1 % Progression des effectifs salariés du bâtiment dans les Pays de la Loire au deuxième trimestre 2016.

Avant même que le permis de construire soit déposé, un des deux logements sociaux conçu et réalisé par Citeden (filiale habitat de Cougnaud), pour Vendée Logement ESH, a déjà été visité par des centaines de curieux, dont la ministre du Loge ment et de l’Habitat durable, Emmanuelle Cosse. Installé exceptionnellement sur l’esplanade du Parc des expositions de Nantes pour le 77 congrès HLM qui s’est tenu du 27 au 29 septembre, ce logement de 66 m avec deux chambres a ensuite été démonté et sera réinstallé à Bellevigny, en Vendée, lorsque le feu vert administratif sera donné.

Cet exploit trouve sa source dans le procédé constructif industrialisé développé par Cougnaud combinant une ossature tridimensionnelle en acier, une dalle béton réalisée en usine pour les planchers et des murs à ossature bois. « Jusqu’à 90 % de la construction est réalisée en usine ; cette industrialisation de la fabrication nous permet de diviser les délais de livraison par deux, voire par trois, par rapport à la construction conventionnelle », explique Christophe Cougnaud, directeur général de Citeden. Outre la rapidité d’exécution, ce système constructif garantit des consommations énergétiques inférieures de 20 % à la RT 2012, avec une consommation d’énergie primaire (CEP) de 7 kWhep/m . an et une étanchéité à l’air de 0,4 m /h.2 m . Une surtoiture photovoltaïque permet

même à ces logements d’atteindre le niveau Bepos.

Logements connectés. Tout en restant dans un coût de construction raisonnable de 1 500 euros HT Shab par mètre carré, le bailleur et le constructeur ont poussé l’expérimentation jusqu’à installer en toiture le système aérovoltaïque de récupération de chaleur du nantais Systovi, baptisé R-Volt, couplé à un chauffe-eau thermodynamique Atlantic et à la box domotique Tydom du breton Delta Dore. « Ce seront nos premiers logements connectés. Ils permettront aux locataires de contrôler leurs équipements électriques au moyen d’un smartphone et de mieux gérer leur consommation, mais nous allons apprendre autant qu’eux de cette expérience », reconnaît Damien Martineau, directeur général de Vendée Logement ESH.

Pour Vendée Logement ESH comme pour Citeden, cette opération test est pleine de promesses. Elle est notamment éligible au futur label énergie-carbone (décret publié en juin, textes d’application attendus d’ici peu). En calculant les émissions carbone des produits de construction, ce label valorisera les procédés constructifs les plus vertueux. Pour encourager les maîtres d’ouvrage à l’adopter, les pouvoirs publics ont eu la bonne idée d’offrir un bonus de constructibilité de 30 % à ceux qui s’y engagent. Alors que le prix du foncier ne cesse d’augmenter, l’argument devrait faire mouche auprès des bailleurs sociaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X