Technique et chantier

Cité de la Musique A RIO (Brésil) Une philharmonie transformable en opéra

Mots clés : Architecte - Architecture - Manifestations culturelles - Pollution sonore

La grande salle de concert imaginée par Christian de Portzamparc pour Rio marque l’aboutissement de longues années de réflexion sur l’architecture, la musique et la scénographie.

Entre mer et montagne, au centre de la plaine urbanisée de Barra da Tijuca, le nouveau Rio, la « Cidade da Musica Roberto Marinho » (Cité de la musique) de Christian de Portzamparc prend forme. Plus de 2 000 ouvriers s’activent sur le chantier dont le gros œuvre est à présent achevé. Au cœur de l’édifice, prend place la grande salle symphonique (1 800 places) transformable en salle d’opéra (1 300 places, avec dessous de scène, fosse d’orchestre, cage de scène, etc.). Un dispositif innovant, en droite ligne des réalisations antérieures de l’architecte, commencé avec le compositeur et chef d’orchestre Pierre Boulez pour la salle de concert de la Cité de la musique à la Villette (Paris, 1994) et poursuivi à la Philharmonie de Luxembourg (2005, voir « Le Moniteur » n° 5 312 du 16 septembre 2005, p. 80). Un travail sur l’espace de la salle qui doit permettre de varier la répartition du public et de l’orchestre pour les exigences du répertoire contemporain.

Ici, le parterre, la scène, l’orchestre et le chœur, ceints d’un promenoir, forment un niveau bas qui reprend, dans son principe, la morphologie de la salle « boîte à chaussures » (pour des réflexions latérales précoces, gage de clarté et de précision sonore). Reprenant le dispositif scénographique imaginé pour Luxembourg, dix tours de balcons sont disposées en périphérie de la salle « comme autour d’une place », selon différentes orientations propices à l’acoustique et à la vision. Testée sur maquette au 1/25 par l’acousticien Xu Ya Ying, collaborateur de longue date de l’architecte, la qualité acoustique interne tirera parti de ces tours à la géométrie irrégulière qui évitent les échos, favorisent la dispersion du son en panachant réflexions diffuses et spéculaires. Trois rangées de fauteuils prennent place dans chaque tour et, entre elles, des rideaux ajusteront l’absorption de la salle selon le programme. « Il s’agit d’habiter les parois pour les rendre vivantes, précise Christian de Portzamparc. Le son naturel y est excellent et les musiciens, de leur côté, ressentent cette écoute autour d’eux. Une formule qui renoue avec le principe scénographique du théâtre élizabéthain où le public se rassemble autour des musiciens, au parterre et aux balcons latéraux. Il y a là une grande proximité visuelle et sonore, une atmosphère d’intimité, une écoute unique, très différente de celle héritée de la conception allemande, avec des salles frontales et de grands balcons », ajoute-t-il. Pour commuter en configuration « opéra », les quatre tours de fond de scène glissent – sur coussin d’air – vers le fond des coulisses. Le plateau s’élargit et se connecte aux coulisses latérales et de fond de scène. La fosse d’orchestre apparaît tandis que les plafonds amovibles libèrent la cage de scène. Commandée à l’architecte en 2002, la Cidade da Musica sera achevée courant 2009 (qui verra l’année de la France au Brésil) mais de premiers concerts s’y dérouleront dès décembre prochain.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Principaux intervenants

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Rio

Maîtrise d’œuvre : Atelier Christian de Portzamparc, architecte. Sole e Associados, Changement à vue, Jacques Dubreuil ; scénographes. José Augusto Nepomuceno, Xu Ya Ying, acousticiens. Bruno Contarini, BET Structure consultant. Carlos Fragelli, Beton Engenharia ; BET Calcul et développements. WRS Consultoria, Alexander Weinberg, BET Fluides consultant.

Surface : 90 000 m2 HON.

Montant des travaux : 135 millions d’euros HT

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X