Territoires Région Ile-de-France

Citallios, nouvel aménageur francilien

Nouveau maillon d’une fusion Yvelines/Hauts-de-Seine, Citallios est née le 7 septembre du regroupement de quatre sociétés d’économie mixte, non pas par nécessité mais par la volonté de proposer aux élus locaux « une certaine perception de l’aménagement, plus pertinente que l’Etat dans ce domaine », a déclaré Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines et de cette nouvelle entité. Au printemps, la Sarry 78 et Yvelines Aménagement avaient fusionné, tandis que la Semercli et la SEM 92 en faisaient autant. Réunies « pour être plus utiles et plus performantes », les quatre SEM veulent « rassembler nos forces et multiplier nos capacités sur toute l’Ile-de-France ». Car Citallios n’entend pas se limiter à l’ouest de la capitale mais proposer ses services à l’ensemble des maires bâtisseurs franciliens, en articulant ses quatre métiers principaux autour du développement économique (études et conseils) ; aménagement et renouvellement urbain ; restructuration de l’habitat dans des secteurs denses ou dégradés ; immobilier et construction, auxquels s’ajoutent les actions foncières.

Pierre Bédier est entouré d’un vice-président, Vincent Franchi (ex-président de la SEM 92) ; d’un directeur général (DG), Hervé Gay (ex-DG de la SEM 92) et d’un directeur général adjoint, Daniel Talamoni (ex-DG d’Yvelines Aménagement). D’ici à quelques mois, Citallios installera ses 94 collaborateurs – tous les postes ont été conservés et les fonds mis en commun – près de la gare de Nanterre-Préfecture et, en cas de développement, Hervé Gay a assuré que la SEM recruterait. Pour l’heure, ses dossiers phares sont le Parc d’affaires d’Asnières-sur-Seine et la ZAC Rouget-de-Lisle de Poissy.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X