Régions Région

Cinq milliards d’euros sur dix ans pour les lycées

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Education - ERP sans hébergement - Politique du logement

91 400 logements autorisés de février 2016 à janvier 2017 en Ile-de-France (22,8 % de plus que les douze mois précédents).

73 000 logements commencés de février 2016 à janvier 2017 en Ile-de-France (18 % de plus que les douze mois précédents).

109 950 appartements anciens vendus en Ile-de-France en 2016, soit 8 % de plus que l’année précédente.

Au cours des dix prochaines années, le conseil régional prévoit de consacrer quatre milliards d’euros à la rénovation des lycées franciliens et à la création de places nouvelles. Cette ambition se traduit dans le plan pluriannuel d’investissement (PPI) 2017-2027 qui devrait être adopté en séance plénière, les 9 et 10 mars. « Quelque 190 établissements sur 470 doivent faire l’objet d’une intervention lourde, et 10 % sont en sureffectif », a détaillé Agnès Evren, vice-présidente chargée de l’éducation et de la culture lors de la présentation de ce plan. Etabli après un audit de huit mois, il amplifie et allonge le PPI 2012-2022 adopté sous la précédente mandature, « sous-dimensionné et sous-exécuté », selon Valérie Pécresse, présidente (LR) de la région. « Sur les 2,1 milliards d’euros inscrits, seuls 50 millions ont été dépensés et aucune opération n’a encore été livrée », a-t-elle commenté.

Recours aux contrats de partenariat. Au total, le PPI 2017-2027 comporte 269 opérations (lire ci-dessous) qui seront menées tambour battant, si l’on en croit Valérie Pécresse. « Il faut entre huit et dix ans pour construire un lycée, c’est trop long. Nous voulons diviser les délais par deux », a-t-elle annoncé. Pour atteindre cet objectif, l’exécutif aura recours à toutes les procédures permettant « d’aller plus vite ». « La Saerp, notre bras armé pour la construction de lycées, n’est pas dimensionnée pour mener un programme d’une telle ampleur. Nous ferons appel à d’autres SEM. Nous n’excluons pas non plus de recourir aux contrats de partenariat mais uniquement pour les constructions neuves et les opérations simples », a indiqué la présidente du conseil régional. L’élue compte aussi sur les maires pour une délivrance rapide des permis de construire.

Un milliard pour la maintenance. Ce programme de construction et de rénovation sera couplé à un plan de maintenance d’un milliard d’euros sur dix ans « pour couvrir tous les be-soins quotidiens ». « Chaque lycée sera doté d’un carnet d’identité et de santé », a précisé Agnès Evren. Ce tableau de bord permettra de suivre l’état des établissements dans la durée et d’anticiper les travaux. Sa mise en œuvre s’accompagnera d’une réorganisation des services, avec notamment la création d’une direction spécifiquement dédiée à la maintenance.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Le plan 2017-2027 en chiffres

470 lycées existants pour un parc bâti de 6,5 millions de m2 .

269 opérations inscrites au plan pluriannuel d’investissement 2017-2027.

12 lycées neufs, dont 3 internationaux (à Colombes, Massy-plateau de Saclay et Vincennes), et 23 opérations d’extension, soit 20 800 places nouvelles.

9 opérations en faveur des lycées internationaux, incluant les 3 constructions.

3 reconstructions (Jules-Ferry à Versailles, Condorcet à Montreuil et Georges-Brassens à Villeneuve-le-Roi).

43 opérations de rénovation globale.

91 opérations portant sur le clos-couvert.

32 nouveaux internats.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X