Territoires Montpellier

Cinq chantiers arrêtés pour travail illégal

Mots clés : Droit du travail - Travail

Saisi en référé par l’entreprise Armatures Construction, basée à Perpignan, le tribunal administratif de Montpellier a validé le 9 septembre la décision du préfet de l’Hérault d’arrêter pour trois mois les chantiers de cinq résidences privées dans la périphérie montpelliéraine. Cela fait suite à une enquête de la Direccte qui a révélé une fraude au détachement de main-d’œuvre concernant au total 132 salariés. Le dossier a été transmis au parquet de Perpignan.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X