Réalisation

Cholet se branche sur l’arrosage centralisé pour économiser l’eau

Mots clés : Aménagement paysager - Eau - Energie renouvelable - Espace vert - Informatique - Télécommunications

La direction du SEV a opté pour un système d’arrosage consultable, opérant via une connexion internet. Programmateurs et électrovannes peuvent être, si besoin, alimentés par panneaux solaires photovoltaïques.

Depuis l’ordinateur de son bureau, Roland Pichot surveille en temps réel le fonctionnement de l’arrosage d’une centaine de points sur la ville, via internet. Responsable du Service Études et Travaux, il assure la mise en place progressive du système centralisé Isis Control (goutte-à-goutte, aspersion, fontaines), Jean-Noël Rotureau, responsable du Service Gestion EV se chargeant de la supervision de cette installation inscrite dans une démarche de qualité et de développement durable baptisée « Respect ».

Économiser la ressource. Cholet (classée 4 fleurs) gère en régie 547 ha d’espaces verts et 25 500 arbres. Fort de 93 personnes, le SEV mise sur l’arrosage centralisé pour réaliser, avec d’autres mesures, d’importantes économies d’eau dans les perspectives tracées par les élus et Roselyne Durand, adjoint au maire chargée de l’Aménagement du territoire. « Nous agissons dans 3 directions, précise Dominique Ronceray, directeur du SEV. D’abord en économisant la ressource par l’arrosage centralisé. Ensuite, avec l’abandon progressif de l’eau potable pour l’arrosage. Enfin, avec de nouvelles réserves propres : bassins collinaires, noues, réceptacles paysagers, bassins d’orage, cuves de...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 314 du 01/11/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X