Edito

Chasse aux doublons

Le plan d’économies du gouvernement montre enfin le bout de son nez. Cela fait des semaines qu’on attend de savoir qui contribuera aux 50 milliards de réductions des dépenses publiques exigées par le président de la République pour réduire la dette mais aussi pour financer les 30 milliards de dépenses du Pacte de responsabilité en cours de discussion. On connaît désormais les premiers acteurs qui vont se serrer la ceinture : ce seront les collectivités locales (communes, départements et régions) qui verront leurs dotations rognées dès le prochain budget. C’est Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique (photo), qui l’a confirmé implicitement cette semaine, dans une interview sur Radio-Classique et LCI, en indiquant que les dotations globales de fonctionnement des collectivités allaient baisser. Sans donner de chiffres. Une prudence compréhensible. Tout le monde sait bien que c’est à Matignon que se feront les arbitrages et que c’est l’ensemble de la dépense publique qui sera concerné par le programme d’économies, c’est-à-dire non seulement les collectivités mais aussi l’État, les opérateurs et la Sécurité sociale.
Marylise Lebranchu présentera en avril un texte de loi modulant la dotation globale de fonctionnement des collectivités en fonction des mutualisations de services, des fusions de départements et de régions. Tout cela s’inscrit dans un grand projet qui vise à renforcer le pouvoir des régions en évitant les doublons dans une France qui compte aujourd’hui 22 régions, 101 départements, 36 700 communes et 2 600 groupements intercommunaux. Mais gare à ne pas faire porter l’essentiel des restrictions sur les dépenses d’investissement comme ce fut souvent le cas dans le passé. Logiquement, la suppression des doublons doit surtout réduire les dépenses de fonctionnement. Espérons que pour une fois la logique l’emportera sur la pusillanimité.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X