Territoires

Charente-Maritime Le département soutient le BTP

Mots clés : Entreprise du BTP

L’an dernier, le conseil départemental de Charente-Maritime avait consacré 15 millions d’euros TTC à la construction et à la rénovation de bâtiments publics. Sur cette somme, 12 millions ont été encaissés par des entreprises de Charente-Maritime. Une proportion non négligeable dans un département durement frappé par la crise de la construction. Cette année encore, la collectivité poursuit son soutien au secteur du BTP, avec un budget global en progression de 10 millions d’euros, s’établissant à 25 millions d’euros.

L’enveloppe pour les collèges passera de 8,3 millions d’euros en 2015 à 10,8 millions cette année. Parmi les projets actuellement à l’étude, le plus important concerne l’extension du collège Jean-Monnet à Courçon. D’une durée estimée de dix-huit mois, les travaux vont demander un investissement de 6,1 millions d’euros. Deux autres dossiers de deux millions chacun sont également à l’étude : la construction et l’extension du collège Les Vieilles Vignes à Cozes et l’extension du collège Hélène-de-Fonsèque à Surgères.

Caserne à Rochefort.

La part budgétaire allouée aux autres bâtiments départementaux est également en forte hausse, passant de 6,6 millions d’euros l’an dernier à 14,2 millions cette année. Ce budget intègre notamment un programme pluriannuel de 18,5 millions d’euros (6,1 millions d’euros pour 2016) sur cinq ans destiné aux centres de secours et d’incendie. La plus grosse opération prévoit la construction d’une nouvelle caserne de pompiers à Rochefort pour un montant de 8,6 millions d’euros. Sur un terrain de 3 ha, quelque 4 500 m2 de bâtiments sortiront de terre. La surface dédiée aux aménagements extérieurs atteindra 8 585 m2. Le maître d’œuvre retenu pour cette opération est l’agence Bégué, Peyrichou, Gérard, Guilmeau et Associés, basée à Rochefort et La Rochelle. « L’appel d’offres pour les entreprises est toujours en cours », précise-t-on au sein du conseil départemental. Néanmoins, le démarrage du chantier est programmé d’ici à l’été, pour une livraison attendue à la fin 2017.

Le dossier concernant la construction d’une nouvelle caserne à Jonzac est toujours en cours d’élaboration par le Sdis. D’un montant de 4,6 millions d’euros, les travaux s’étendront sur quatorze mois.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X