Territoires

Charente Le gaz au service du cognac

Mots clés : Gaz

Au pays du cognac, la maîtrise de la température du moût reste une phase essentielle pour « bien démarrer la fermentation du jus ». Damien Renaud, distillateur à Boutiers-Saint-Trojan (Charente), décide, en 2013, de changer le mode d’alimentation des chais et passe de l’électricité au gaz naturel. Il opte pour une nouvelle technologie – le GHP (Gas Heat Pump) de Panasonic – et choisit le produit Eco G. L’étude sur les besoins et la définition technique ont été réalisées par Christian Chiquet, de Vini Thermo Consulting. L’installation se compose d’un compresseur de 30 CV qui produit de l’eau froide (70 kW) ou chaude (83 kW) : « L’eau part ensuite vers un ballon tampon de 1 000 litres où une pompe hydraulique, pilotée par une régulation autonome, prend l’énergie dans le ballon pour alimenter l’échangeur. Cela permet d’optimiser la température du moût pour démarrer la fermentation », précise Christian Chiquet. Malgré un surcoût de 15 à 20 %, Damien Renaud s’y retrouve grâce à « la qualité et la maîtrise de la fermentation, un confort de travail, une simplicité de mise en route et de pilotage ainsi que de substantielles économies sur les tarifs. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X