Architecture Travaux souterrains

Chantiers en chaîne au cœur des Alpes

Mots clés : Travaux publics

La construction, dans le massif alpin, d’une nouvelle centrale hydroélectrique met en œuvre une pluralité d’opérations d’envergure.

Il s’agit, selon EDF, du « plus grand chantier de construction d’aménagement hydroélectrique en France ». Depuis 2012, des travaux quasi prométhéens se déroulent dans la vallée de la Romanche, dans la commune de Livet-et-Gavet, au sud de Grenoble (Isère). D’ici à 2020, les cinq barrages et les six centrales hydroélectriques, construits à la fin du XIXe siècle tout le long de la rivière, seront démantelés pour être remplacés par une unique centrale souterraine, édifiée dans la chaîne montagneuse de Belledonne. Selon l’électricien, la puissance maximale de la nouvelle installation, appelée Romanche-Gavet, sera de 92 MW, pour une production annuelle estimée à 560 millions de kWh – soit une augmentation de 30 % de la production électrique. Coût du projet ? Environ 300 M€.

Chute naturelle de près de 300 m. « Sur 10 km, la Romanche suit un cours dont la chute naturelle atteint près de 300 m de haut. Notre projet d’aménagement hydroélectrique consiste à tirer profit au maximum de ce potentiel énergétique propre et renouvelable », explique Céline Barbiero, chef de projet chez EDF. Pour ce faire,...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5935 du 18/08/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X