Territoires

Champagne-Ardenne Le contrat de plan Etat-région fait la part belle à la route et au ferroviaire

Mots clés : Contrat de projet Etat-région - Réseau routier

Signé le 28 août dernier, le contrat de plan Etat-région (CPER) Champagne-Ardenne 2015-2020 comporte un important volet routier et ferroviaire. Celui-ci est dominé par deux grands chantiers : l’achèvement des travaux de l’A 304 dans les Ardennes, pour une mise en service en 2017 (115 millions d’euros) et l’électrification de la ligne Paris-Troyes, soit 128 km de voies (84,5 millions). Sur le plan routier, d’autres chantiers significatifs sont programmés : la déviation de Chepy sur la RN 44 (24 millions), le doublement partiel de la déviation de Saint-Dizier sur la RN 4 (4 millions), ainsi que des aménagements de sécurité sur ces deux mêmes routes et la RN 31. A noter encore la poursuite des études relatives au contournement sud de Langres (5 millions). Sur le plan ferroviaire, un autre projet d’envergure retient l’attention : la modernisation de la ligne Charleville-Mézières/Givet (57 millions pour les deux premières tranches de travaux).

Le volet fluvial n’est pas en reste, avec l’acquisition du foncier en vue de la mise à grand gabarit de la section Bray-sur-Seine/Nogent-sur-Seine sur 27 km (7,7 millions) et la reconstruction du barrage manuel de Beaulieu à Villiers-sur-Seine (7,5 millions).

Création d’un campus universitaire à Reims.

Par ailleurs, le CPER entérine la création d’un grand campus universitaire à Reims (94,7 millions d’euros). Quelque 78 millions seront aussi consacrés au numérique (infrastructures dédiées, usages liés au patrimoine…) et 77,5 millions à la transition énergétique (rénovation des bâtiments, formation des professionnels, développement des énergies renouvelables, valorisation des déchets…).

Enfin, un important programme de renouvellement urbain doit améliorer les conditions de résidence dans 11 quartiers jugés prioritaires par l’Anru. Ceux-ci bénéficieront d’un engagement de crédits d’un montant minimum de 69 millions d’euros durant la période, somme qui inclut l’intervention de la région dans 23 autres quartiers.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X