Territoires

Chambéry Fontaine de jouvence pour les éléphants

Six mois de travaux auront été nécessaires pour restaurer la fontaine des éléphants de Chambéry, érigée en 1838. Désolidarisés, les éléphants sont partis pour la fonderie Vincent, à Brignais, dans le Rhône, où ils ont été démontés puis restaurés. Les bas-reliefs et les trophées de la fontaine, déposés début janvier, ont également été emmenés à la fonderie. Parallèlement, des travaux ont été conduits sur la place : remplacement des pierres abîmées, système de fontainerie remis à neuf, bassin étanché… Pour financer les travaux, la Ville a lancé une souscription publique, qui a permis de collecter 160 000 euros auprès de 500 souscripteurs. Le coût de cette restauration s’élève à près de 764 000 euros HT, auquel la direction régionale des affaires culturelles et le conseil départemental devraient participer, respectivement, à hauteur de 40 % et de 17 %.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X