Régions Puy-de-Dôme

Chadasaygas prend racine dans l’éco-parc Auvergne

Spécialisé en géothermie et méthanisation, le groupe Chadasaygas est le premier à s’implanter dans l’éco-parc Auvergne de Châtel-Guyon, qui accueillera des entreprises à vocation environnementale et durable. La holding occupera en juin 2017 un bâtiment à énergie positive d’environ 400 m2 conçu par SR Développeur, un acteur auvergnat de l’immobilier d’entreprise, et par l’architecte chamaliérois Denis Ameil. L’investissement avoisine 1 million d’euros.

Créé en 2011, Chadasaygas ambitionne de devenir un acteur incontournable en matière de développement et d’exploitation de systèmes énergétiques territoriaux à partir de ressources locales naturelles. Actuellement composée d’une douzaine de personnes, l’équipe pourrait doubler d’ici à trois ans. « Le chiffre d’affaires s’élève à 1,7 million d’euros en 2016. Nous voulons faire dix fois plus dans les cinq ans à venir », souligne Olivier Bouttes, président de la structure.

Le groupe nourrit de grands projets. A travers sa filiale Electerre de France, le groupe envisage notamment de construire avant 2020 une importante centrale géothermique sur le territoire de Riom-Communauté (Puy-de-Dôme), pour environ 60 millions d’euros. Méthajoule, la filiale méthanisation du groupe, travaille quant à elle sur une quinzaine de projets pour une puissance de près de 5 MW. La première unité sera livrée du côté de Salers (Cantal) à la fin du premier trimestre 2017. Dans cette optique, un premier contrat a été signé avec l’entreprise cantalienne Matière, connue dans le monde entier pour ses ouvrages en béton et métal, afin de développer une filière industrielle de méthanisation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X