Territoires

Centre-Val de Loire Action Logement, la réforme en marche

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Le nouveau dispositif d’Action Logement vient d’être mis en place en Centre-Val de Loire, avec l’installation d’un comité régional paritaire. Cette instance est présidée par Gérard Adrienssens (Medef), tandis que Jean-Louis Rossignol (CFDT) a été nommé vice-président. Composé de 20 représentants des organisations patronales et des syndicats de salariés, cet organisme, comme c’est le cas dans les 12 autres régions métropolitaines françaises, se substitue aux comités interprofessionnels qui existaient avant la réforme de l’ex-1 % logement. Il aura vocation à renforcer l’efficacité du dispositif sur le terrain.

Lors de la première réunion du comité, à Orléans (Loiret), le 2 septembre, Jacques Chanut, président d’Action Logement, a promis « une plus grande proximité au territoire et une écoute plus attentive des besoins locaux ». Une convention-cadre a été signée à cette occasion avec la communauté d’agglomération d’Orléans. Ce document devrait permettre d’appliquer les nouvelles orientations annoncées dans le cadre du troisième plan local de l’habitat. En région Centre-Val de Loire, Action Logement gère, à travers ses filiales, 30 746 logements sociaux et intermédiaires. En 2015, 5 000 entreprises et 4 700 ménages ont bénéficié de ses services et 36 millions d’euros ont été investis dans la production de logements sociaux. 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X