Autres Engins de chantier

Caterpillar se lance à son tour dans le compactage intelligent

Mots clés : Industriels du BTP - Matériel - Equipement de chantier

Très à la pointe en matière de nouvelles technologies, Caterpillar n’avait pourtant pas investi tout à fait l’automatisation du compactage, laissant Ammann et Bomag seuls sur ce domaine. La lacune est comblée avec le lancement du système AAC dans ses compacteurs routiers de dernière génération.

La bille au rebond.

Des capteurs mesurent la rigidité du sol en fonction du rebond de la bille et l’électronique modifie automatiquement l’amplitude de la vibration (la fréquence reste fixe). Cette électronique embarquée permet d’éviter de trop compacter l’enrobé, un défaut qui provoque une surconsommation de carburant, voire une altération de l’enrobé lui-même par un phénomène de ségrégation. Pour autant, ni Ammann ni Bomag, les précurseurs, n’ont fait fortune avec ces systèmes car ils souffrent d’un défaut fondamental. Les capteurs mesurent la rigidité du sol mais c’est un autre paramètre qui intéresse les entreprises routières : la densité. Il faut donc préalablement faire des essais pour trouver une corrélation entre rigidité et densité. C’est un long travail expérimental, qu’il faut mener pour chaque type d’enrobé, à différentes épaisseurs et à différentes températures. Le jeu en vaut-il la chandelle ?
Plus prometteurs sont, en revanche, les logiciels de cartographie embarquée qui, s’appuyant sur une géolocalisation par satellites, montrent au conducteur du compacteur les zones où il est passé une, deux ou trois fois.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X