Autres Matériels

Caterpillar met le cap sur les nouvelles technologies

Mots clés : Industriels du BTP

« L’acier intelligent », c’est par cette formule que Doug Oberhelman, P-DG de Caterpillar, a résumé le cap qu’il compte imprimer à l’entreprise pour les années à venir : « Il y a une vraie transformation de notre monde autour des nouvelles technologies. Nous voulons être le leader dans ce domaine et nous apporterons des solutions non seulement pour les machines Caterpillar mais aussi pour toutes les autres machines. » L’Américain considère que les chantiers n’ont pas encore vécu le boom de productivité que l’informatisation a provoqué dans l’industrie et les services. Il s’y prépare autour de deux axes : la connectivité et l’analyse de données. « Avec 400 000 machines connectées, Caterpillar possède déjà des millions de données enregistrées. Une expertise unique au monde. » Doug Oberhelman rappelle que l’entreprise maintient un budget de R & D de 2 milliards de dollars par an (8 millions de dollars par jour !) dont une bonne partie allouée au développement de logiciels.

Monopole recherché.

Il est facile d’imaginer les gains en termes de gestion et d’exploitation que l’informatisation des engins de chantier peut apporter. Mais des questions restent en suspens, et pas seulement d’ordre technique. Exemples : A qui appartiennent les données émises par une machine ? A son fabricant ou à son propriétaire ? Un fournisseur est-il fondé à analyser dans leurs moindres détails les méthodes de travail de ses clients ? Le modèle recherché par Caterpillar est-il celui d’un monopole complet, comme ceux qui dominent la nouvelle économie numérique ? Il faudra éclaircir ces points pour que ses clients adhèrent à sa vision d’un avenir numérique radieux…

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X