Enjeux Equerre d'argent

Catalyseur urbain

Mots clés : Prix d'architecture

« Le lieu de vie » du campus Paris-Saclay additionne les plateaux pour multiplier les rencontres conviviales.

Entre champs et chantiers sur le plateau de Saclay, à Gif-sur-Yvette (Essonne), un maître d’ouvrage et une agence d’architecture ont fait un pari sur l’avenir, celui de construire « Le Lieu de vie », un équipement universitaire qui catalyse la vie et la ville avant même qu’elles ne soient là. « Une belle ambition pour un campus naissant », a estimé le jury qui lui a décerné, à la majorité, le prix de l’Equerre d’argent 2016. « L’objectif de l’établissement public d’aménagement (EPA) Paris-Saclay est de mixer les usages pour brasser les populations », indique Jean-Jacques Obriot, directeur immobilier et infrastructures. Il rejoint celui des architectes Gilles Delalex et Yves Moreau, de l’agence Muoto, qui est de « fabriquer du collectif ».

L’édifice, construit sur cinq niveaux de hauteurs croissantes, imbrique un restaurant et des salles de sport destinés à 8 000 étudiants. Il est conçu pour être ouvert 24 h/24 et 7 j/7. « Nous avons imaginé le bâtiment comme une superposition de places publiques, reliées par un double escalier central à ciel ouvert, décrivent les concepteurs. Les activités visibles de l’extérieur invitent à entrer à l’intérieur. »

Un lieu, plusieurs vies. On trouve ainsi, de bas en haut : une cafétéria/salle d’exposition, un espace libre avec tables de ping-pong, un restaurant, deux salles de danse et de fitness et, sur le toit, deux terrains de basket-ball en plein air. Seules les zones chauffées ont des façades semi-rideaux, des menuiseries coulissantes et des stores roulants. La verticalisation du programme tend à favoriser les rencontres d’un étage à l’autre et permet de libérer un parvis côté sud. La structure en béton brut est formée de poteaux carrés (30 x 30 cm) et de poutres à section rectangulaires (30 x 90 cm) suivant une trame d’environ 8 m. Les poutres apparentes dessinent d’imposants plafonds à caissons. Le jury a apprécié cette structure « sobre, claire et précise », à la fois « très lisible et très mystérieuse ». Certains jurés ont salué le caractère « flexible, évolutif et réversible » des différents plateaux. Un autre pari sur l’avenir formulé par l’agence Muoto et l’EPA Paris- Saclay pour ce « lieu de vie » qui espère en avoir plusieurs.

Maîtrise d’ouvrage : EPA Paris-Saclay. Maîtrise d’œuvre : Muoto, architectes. BET : Bollinger & Grohmann (structure, façade), Igrec Ingénierie (fluides, économie, OPC, SSI), Alternative (acoustique, éclairage), Novorest (restauration). Principales entreprises : Sicra IDF (clos couvert), Sogefi(cloisons, doublages, faux plafonds), Menuiserie Rougeot-Art des bois (menuiserie intérieure), ID Verde (VRD), Froid 77 (équipements cuisine). Surface : 4 097 m² Shob. Coût travaux : 6,5 M€.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X