Territoires

Castelnaudary Le lycée du BTP, pièce maîtresse du futur campus

Mots clés : Education - Entreprise du BTP - ERP sans hébergement

Le lycée du BTP Andréossy, à Castelnaudary, va migrer du centre-ville vers la périphérie. Le nouvel établissement, dont la première pierre a été posée le 12 octobre, sera construit entre deux établissements existants, le lycée d’enseignement général et technologique Jean-Durand et le lycée agricole Pierre-Paul-Riquet. La région Languedoc-Roussillon, maître d’ouvrage, souhaite ainsi donner naissance à un campus lycéen doté de fonctions communes : accueil, centre de documentation et d’information, administration, restauration, internat, salles de cours. La solution proposée par l’équipe de maîtrise d’œuvre pour unifier les trois établissements a consisté à créer une grande prairie au cœur du projet. « C’est le vide qui sera fédérateur », explique Gilles Cusy, architecte.

Claustra en béton blanc. Cet espace de près de 5 ha – « la taille du port fluvial de Castelnaudary », précise Gilles Cusy – sera bordé par un ruban en béton (un trottoir devenant parfois gradin ou pièce de mobilier), qui donnera à ce grand espace paysager une limite franche. Autre élément unificateur : les architectes ont conçu un claustra en béton blanc qui servira alternativement de mur de clôture, de double façade brise-soleil ou de paroi pour masquer des équipements techniques. Cette maille sera obtenue par assemblage de pièces préfabriquées, emboîtées les unes dans les autres et pourvues de réservations dans lesquelles sera coulé un chaînage vertical. Le bâtiment lui-même, un ensemble compact creusé par des patios, sera enveloppé d’une façade en béton blanc matricé par des planches de coffrage. « Il y aura ainsi une tension entre la finesse du claustra et le caractère plus brutal du béton matricé », souligne Gilles Cusy. Le nouveau lycée ouvrira ses portes en septembre 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtrise d’ouvrage : région Languedoc-Roussillon. Mandataire : Languedoc-Roussillon Aménagement. Maîtrise d’œuvre : Cusy-Maraval (mandataire), Hamerman-Rouby (architectes associés), Agence Ter (paysagiste). BET : TPF-I. Gros œuvre : Demathieu Bard, Socotrap, Crespy. SP : 20 000 m (dont 2 000 m en rénovation). Coût des travaux : 42 millions d’euros HT.

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X