Réalisations

Caractère spécial + NP2F Centre National des Arts du Cirque Châlons-en-Champagne

Mots clés : Education - Établissements industriels, agricoles, ICPE - Manifestations culturelles

Cette grande école publique d’enseignement du cirque a trouvé un nouveau toit sur une friche agricole entre voie fluviale et axe routier. La typologie du hangar, déjà présente sur le site, est reprise pour créer un outil pédagogique dynamique.

Le Centre national des arts du cirque (Cnac) vient de quitter l’ancien cirque municipal de Châlons-en-Champagne du XIXe siècle classé aux Monuments historiques pour s’installer sur une friche agricole entre un autopont et le canal de la Marne. Un changement radical de cadre pour les élèves circassiens, qui correspond finalement à la culture de ce métier nomadique habitué des franges de ville et des axes de circulation. Dans ce contexte, le projet de Caractère spécial Matthieu Poitevin et NP2F ne revendique aucune espèce de représentativité ou de symbolique architecturales pour cette grande école du cirque au rayonnement international. En effet, vu depuis l’autopont en balcon sur le site, l’imbrication de volumes opaques évoque au premier coup d’œil d’avantage les hangars d’une grande exploitation agricole qu’un équipement d’enseignement, même si un chapiteau signale, tel un drapeau, la vocation des lieux. Le programme du concours demandait pourtant la démolition des bâtiments de la coopérative La Marnaise, mais les architectes ont proposé de conserver le hangar de stockage et le silo à grains et, dans la continuité, de bâtir une série de volumes neufs de même typologie, en les accolant les uns aux autres jusqu’à créer un front bâti de 130 m de long face à l’autopont.

Nobles hangars

Le parti général consiste à donner à chaque élément du programme sa propre enveloppe, avec les dimensions qui correspondent à chaque usage. Ainsi, le gymnase, dit Le Grand Volant, domine la composition, au-dessus de deux autres gymnases, des salles de danse, de théâtre, de...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 245 du 14/10/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X