Régions Loiret

Cap Saran s’agrandit avec un retail park

Au nord d’Orléans, le centre commercial Cap Saran, l’un des plus dynamiques de l’agglomération avec une galerie marchande d’une cinquantaine de boutiques autour d’un hypermarché Carrefour, s’agrandit et se modernise avec l’ouverture prochaine d’un retail park . Le projet est piloté par la foncière Cardety, maître d’ouvrage, qui s’appuie sur Carrefour Property pour sa mise en œuvre, et mobilise environ 40 millions d’euros d’investissement, dont 21,8 millions en travaux. « L’objectif est de renforcer ce pôle commercial avec l’arrivée de 34 nouvelles enseignes sur 29 000 m2 de surface commerciale qui viendront s’ajouter aux 7 500 m2 existants », précise Johann Mercier, directeur de projet chez Carrefour Property.

700 arbres plantés. Sur un terrain de 12 ha, l’agence DGLa a imaginé un plan en ellipse, « à l’image d’une clairière », explique l’architecte Philippe Gorce. Les boutiques seront réparties sur le pourtour, dans plusieurs bâtiments, le long d’un mail piéton à ciel ouvert, protégé par une marquise. Ce cheminement sera légèrement surélevé et végétalisé pour éviter au regard de buter sur les parkings (1 100 places) situés au milieu. Les façades seront traitées avec des matériaux d’aspect bois et miroir, qui refléteront le ciel et les quelque 700 arbres bientôt plantés sur le site. A l’arrière, des merlons, eux aussi végétalisés, dissimuleront les cours de livraisons des commerces. Le décor sera complété par des « folies » aux façades d’acier laqué rouge vif destinées à accueillir quelques restaurants et boutiques. Il y aura également des jeux pour les enfants, des espaces détente, des bassins… Le programme offrira à la fois de grandes surfaces de 2 000 à 3 000 m2 et des espaces plus réduits, de 200 à 500 m2 .

Les travaux, dont la maîtrise d’œuvre d’exécution a été confiée à Nox, ont démarré en fin d’année dernière et devraient s’achever au printemps 2018, tandis que le centre commercial existant, ouvert en 1971 et étendu en 2007, est actuellement en cours de rénovation pour améliorer la convivialité des lieux. Au plus fort du chantier, un millier de personnes devraient travailler sur le site, et à l’issue des travaux, cette nouvelle zone commerciale devrait permettre de créer plus de 300 emplois.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X