Régions Ille-et-Vilaine

Cancale fait le pari de lotissements mixtes

Mots clés : Urbanisme - aménagement urbain

Nouvel Ehpad, 260 logements, mixité des formes, parc en zone humide… Avec la ZAC des Près Bosgers, l’urbanisme contemporain s’invite à Cancale, cette petite ville touristique bretonne qui n’avait jusqu’alors pas su échapper à la vague des lotissements « classiques » pour loger ses jeunes ménages.

Sur les préconisations de l’agence d’architecture et d’urbanisme Atelier du Canal, l’urbanisation de cette zone a démarré avec la livraison, à la fin 2014, d’un nouvel Ehpad (architectes Ivars & Ballet). Tout autour, le quartier est prêt à recevoir ses premiers habitants avec la totalité des voiries en béton réalisées, des terrains entièrement viabilisés et une première phase de travaux de plantation qui s’achève. « Entre voirie, réseaux et plantations, c’est un budget d’environ 1,5 million d’euros de travaux qui a été déployé ces deux dernières années », déclare Vincent Aubry, directeur de l’aménagement et de l’urbanisme de la Ville.

De nombreux projets à l’étude. La SA HLM La Rance construit actuellement un programme de 22 logements collectifs et sept maisons individuelles tandis que, sur les lots libres, une soixantaine de maisons ont été mises sur le marché avec succès, une demi-douzaine de lots seulement restant disponibles.

Trois opérations immobilières sont par ailleurs en gestation : 25 logements semi-collectifs, dont 10 en prêt social location-accession (PSLA), et trois maisons groupées pour la coopérative de construction rennaise Habitation Familiale, qui a obtenu son permis de construire ; 14 logements collectifs en PSLA pour Coop de Construction ; et 37 logements en accession libre pour Giboire, qui devrait démarrer les travaux au premier semestre 2018. Dans les cartons, six logements sociaux avec une petite salle publique au rez-de-chaussée seront mis à l’étude cet automne. Enfin, une association étudie avec la Ville la possibilité d’implanter des maisons familiales d’accueil dédiées aux personnes âgées.

Pour assurer une continuité dans l’offre de terrains à bâtir et anticiper la création des derniers programmes immobiliers, la Ville a décidé de lancer les travaux de viabilisation du dernier secteur, dit des « Douets Fleuris », dès le premier semestre de l’an prochain. Ce programme comprendra 32 logements semi-collectifs, 18 collectifs et 25 en lots libres.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X