Régions

Calvados Un village de marques à Honfleur

Mots clés : Aménagement paysager - Rénovation urbaine - Urbanisme commercial

Le parc d’activités Calvados Honfleur, au pied du pont de Normandie, géré par la Shema, accueillera en 2011 un village de marques sur son site de 130 ha, le premier dans le Grand Ouest. Il s’annonce d’ores et déjà comme « un modèle du genre au niveau européen », souligne Marc Vaquier, le P-DG de Bouwfonds MAB Development, promoteur du projet, pour qui la zone de chalandise de ce vaste « magasin d’usine » sera d’un million et demi de personnes à une heure de voiture. « Mais vers l’Ouest, précise-t-il, la zone de Honfleur devrait attirer des clients prêts à faire deux heures et demie de route pour trouver des bonnes affaires. » Le projet s’inscrit dans une démarche de développement durable. Pour concevoir le futur village de marques de Honfleur, les promoteurs ont fait appel à l’architecte Edouard François, spécialiste des bâtiments « verts ».

Promoteur immobilier néerlandais spécialisé dans les opérations de centre-ville et d’urbanisme commercial, Bouwfonds MAB Development s’est associé pour l’occasion à un espagnol, Neinver, troisième opérateur européen de centres de marques, pour porter le dossier d’Honfleur. La zone sera construite comme un polder hollandais. « La mise en scène des noues et des bassins de rétention permettra d’en faire des atouts pour le paysage urbain », promet le promoteur. La végétation sera également omniprésente sur le futur parc d’activités, respectant la flore naturellement présente dans la plaine alluviale. Enfin, toutes les constructions respecteront un cahier des charges architectural et environnemental strict, comprenant notamment un traitement des toitures végétalisées.

Par exemple, pour le village de marques, l’architecte a prévu des bâtiments discrets et pas de parkings visibles, ceux-ci étant masqués dans des silos, sur quatre niveaux. « Cette qualité architecturale et environnementale exemplaire sera un gage de qualité pour les entreprises qui s’installeront ici », résume le maire de Honfleur, Michel Lamarre. L’investissement est estimé à 32 millions d’euros. La subvention d’équilibre apportée par les membres du syndicat, composé du conseil général du Calvados (70 %), la ville de Honfleur (10 %), la CCI du pays d’Auge (1 %) et du port autonome de Rouen-Honfleur (1 %), sera de 7,5 millions. Le village de marques, baptisé « Les collines de Honfleur », devrait ouvrir en 2011.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X