Territoires Dijon

Bye-bye les emprunts toxiques

Mots clés : Etat et collectivités locales

La Ville de Dijon rachète deux de ses emprunts spéculatifs, jugés les plus risqués, et contractés auprès de Dexia. Le transfert de l’encours de 35,6 millions d’euros s’accompagne d’une pénalité de 11 millions d’euros, financée à hauteur de 3,9 millions par le fonds de soutien de l’Etat. Des négociations avec le Crédit foncier de France sont engagées pour un troisième prêt de 8 millions d’euros, transféré depuis à la communauté urbaine du Grand Dijon.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X