Enjeux Singapour

Buller dans la dentelle

C’est à l’occasion du Festival des lumières dans la baie de Singapour, en mars dernier, que les architectes Jin Choi et Thomas Adam Shine ont signé « The Urchins ». Une création poétique où trois grandes sphères légères de dentelle blanche représentant des coquilles d’oursins se balancent dans les airs. Entièrement réalisés au crochet pendant deux mois et demi par 50 personnes du monde entier symbolisant l’union des différents peuples et cultures, ces oursins sont tendus sur une structure en aluminium et suspendus à l’aide de câbles en acier ultraminces, à peine visibles. Chaque « peau » d’oursin est composée de 20 panneaux, utilise environ 17 000 m de cordon de polyester, pèse 100 kg et est éclairée par de multiples lumières blanches. Reflétant les ombres sur le bord de la promenade le jour et s’illuminant la nuit, ces bulles géantes de dentelle paisibles se balançant au gré du vent contrastent avec l’agitation et le paysage des gratte-ciel de Singapour.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X