Réalisations

Bruno Mader Centre de secours Paris XVIIe

Mots clés : Établissement militaire - Sécurite civile - Sport

Un centre de secours des pompiers et le service des transports automobiles municipaux (TAM) s’imbriquent sur l’emprise d’un terrain de football existant. Une mutualisation quasi cinématographique, guidée par la présence du périphérique.

Inscrite dans la requalification urbaine de la porte Pouchet, au nord de Paris, cette opération à tiroirs impliquait de réussir à faire cohabiter des programmes fonctionnant de façon autonome et sans porosité entre elles. « Tous ensemble mais chacun chez soi, résume l’architecte Bruno Mader. La difficulté était d’obtenir de bonnes qualités d’espace pour chaque entité, de tirer parti de leur hétérogénéité dans un jeu de relations et de collages. » Dans ce quartier dégradé aux franges de la ville, bordé par le périphérique, l’enjeu était aussi de ramener un peu de calme, d’asseoir des formes simples qui composent avec un territoire en mutation. Reconstruits sur le toit des ateliers et garages des camions de pompiers et de ceux du TAM, le terrain de sport et sa tribune donnent le ton qui caractérise l’ensemble : le chevauchement d’activités diverses mises en scène par le vide. Celui-ci devient une composante constructive et participe à faire éclater les limites entre les programmes, à intégrer les spécificités du contexte.

Imbrication des fonctions

À l’ouest, si ce n’est son prolongement dessiné en vagues...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 248 du 15/02/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X