Annuel atex

Brise-vue en Ductal à fibres organiques

Mots clés : Architecte - Architecture - Béton - Gros oeuvre - Produits et matériaux - Sécurité publique - Technique de construction

La façade nord-ouest du nouvel hôtel de police de Nantes a fait l’objet de la mise en œuvre d’une résille préfabriquée en béton fibré à ultra-hautes performances (BUHP).

La façade nord-ouest de ce bâtiment institutionnel – environ 120 m de longueur – est fragmentée en trois failles vitrées, avec des paliers aménagés pour accueillir le public. L’architecte Olivier Arène tenait à ce que le bâtiment puisse être perçu à différentes échelles. Ainsi, le couronnement, construit en retrait au-dessus de la dernière casquette, permet de faire disparaître le dernier étage de la vue du visiteur qui s’approche. Par ailleurs, le flou de la façade est obtenu par la multiplicité de ses plans, avec le rythme des portiques, la résille des lames brise-vue et la façade vitrée en retrait. Enfin, l’architecte souhaitait que les bureaux des services de police, tout en ayant vue sur l’espace public, soient protégés, du fait de leur position au bord d’une place passante. Cette intimité est obtenue par le système de brise-vue qui sert de filtre pour la façade vitrée, tout en assurant une fonction de tablettes à lumière. Le ciel de Nantes étant très variable, ces lames blanches, d’une largeur de 40 cm, renvoient la lumière à...

Vous lisez un article de la revue CTB Annuel ATEX n° 5 du 01/10/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X