Annuel atex

Brise-soleil en terre cuite sur modules suspendus

Mots clés : Gros oeuvre - Produits et matériaux

Des brise-soleil en terre cuite sur ossature métallique constituent les façades secondaires d’un bâtiment R 4 construit sur le site de l’hôpital Rangueil, à Toulouse.

La protection solaire passive de cet immeuble toulousain en construction est assurée par des brise-soleil sur une surface globale de 4 000 m². Ces façades secondaires sont situées à 90 cm des façades primaires. Les façades brise-soleil à lames terre cuite et, ponctuellement, à lames verre, sont fixées sur une ossature métallique. L’ensemble est suspendu par des tirants fixés au niveau de l’acrotère. Des passerelles d’entretien sont positionnées entre les façades principales et les brise-soleil, qui font office de garde-corps. La trame courante des façades est de 1 200 mm. Ponctuellement, des auvents, servant à repérer les accès pompiers en façade, sont fixés en porte-à-faux sur la façade brise-soleil. La pose des brise-soleil a démarré par la façade ouest du bâtiment avec des nacelles sur mats de 30 m de longueur montées en tandem pour couvrir les 60 m de façade. La hauteur totale du bâtiment au plus haut est de 29 m. La grande majorité des éléments est réalisée par découpe laser, les mulots terre cuite étant fabriqués spécialement par Terreal pour cette opération. L’Atex était justifiée par la conception et la technique de mise en œuvre de l’ouvrage, et du profil spécifique des mulots terre cuite. Les réserves sur la résistance des composants choisis ont été levées par des essais de chocs complémentaires sur les mulots, et en changeant la nature d’acier de certains éléments constitutifs.

...

Vous lisez un article de la revue CTB Annuel ATEX n° 5 du 01/10/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X