Métier

Braja-Vésigné renforce son ancrage régional

Mots clés : Prix d'architecture

Prix Moniteur de la construction 2008, cette routière a racheté une autre lauréate, Donnet.

Un groupe familial indépendant de 550 salariés, réalisant plus de 120 millions d’euros de chiffre d’affaires principalement dans l’industrie routière et solidement ancré dans le Grand Sud-Est : à Orange, Olivier Braja, P-DG, et son frère René Braja, directeur général, continuent de porter haut les couleurs de l’entreprise Braja-Vésigné, façonnée par leur père, Paul Braja, disparu en avril 2015. Créé en 1986 à la suite de la reprise par Paul Braja des Etablissements Vésigné, ce groupe est passé en trois décennies d’une activité Nord Vaucluse représentant 2 millions d’euros de chiffre d’affaires, à une présence sur les marchés routiers de trois régions (Paca, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes) avec un important appareil de production en propre ou en participation (12 centrales d’enrobage et une usine d’émulsion).

Croissance externe.

« Nous conservons les axes stratégiques principaux du groupe, basés sur la proximité et la réactivité, le maillage du territoire par notre outil industriel et l’innovation. Et, pour être au plus près du terrain, notre management a évolué avec la mise en place d’un comité de direction, composé des six principaux dirigeants du groupe », explique Olivier Braja, P-DG de Braja-Vésigné. « L’objectif est de continuer à se développer par croissance externe et en se positionnant sur de nouveaux créneaux », poursuit-il. En mars dernier, Braja-Vésigné s’est porté acquéreur de l’entreprise Donnet, une PME de La Londe-les-Maures (Var) de 15 personnes, spécialisée dans les VRD et le petit génie civil. Une acquisition qui ne s’est pas faite en terre inconnue : comme Braja-Vésigné en 2008, Donnet a reçu en 2012 le Prix Moniteur de la construction en région Méditerranée, dans les travaux publics… « Nous sommes en train de renforcer nos positions dans le Var avec le projet de création d’un poste d’enrobage à Signes pour répondre aux besoins entre Toulon et Marseille », commente Olivier Braja. Auparavant, en 2015, le groupe s’était musclé dans le Haut Vaucluse avec le rachat de Missolin Frères, une Pme de travaux routiers de 20 personnes. Pour les nouveaux marchés, Braja-Vésigné a réussi à décrocher en mai dernier un PPP lancé par la petite commune de Graveson (Bouches-du-Rhône) pour la réfection de sa voirie et la modernisation de l’éclairage public. Au menu, 5 millions d’euros de travaux neufs puis de l’entretien sur vingt ans. Le financement des travaux neufs est assuré en fonds propres par l’entreprise.

Transport en commun.

« Nous commençons aussi à nous tourner vers les chantiers de TCSP (transport en commun en site propre). A Nîmes, nous intervenons en groupement sur le chantier du tram’bus du tour du centre historique. Nous allons être attentifs au tramway d’Avignon. Nous nous orientons également vers davantage d’activité privée », ajoute René Braja, directeur général. Sur un marché marqué par une baisse tendancielle de la commande publique et notamment des budgets d’entretien routiers, Braja Vésigné répond par l’innovation. Le groupe travaille actuellement à la mise au point d’enrobés minces, une alternative aux ECF (enrobés coulés à froid), utilisés par les majors pour réparer les chaussées avec des ateliers mobiles.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X