Régions Angers

Bouygues trouve les clés de la qualité d’usage

Mots clés : Entreprise du BTP

Réalisée en conception-construction par Bouygues Bâtiment Grand Ouest (1) pour Immobilière Podeliha (groupe 3F), la résidence les Héliades, implantée dans le quartier des Hauts de Saint-Aubin à Angers, a reçu la Clé d’Or régionale de l’entreprise générale et représentera les Pays de la Loire le 28 juin prochain au concours national bisannuel organisé par EGF BTP. Cette opération de 57 logements n’en est pas à sa première distinction car ce projet expérimental figurait parmi les cinq lauréats du Plan urbanisme construction architecture (Puca), à la suite de l’appel à candidatures « Vers des bâtiments à énergie positive ».

Démarche collaborative. Ce bâtiment, dessiné par les architectes nantais Barré-Lambot, est donc labellisé Bepos, mais pas uniquement. C’est aussi le premier immeuble HLM de France à obtenir le label BiodiverCity. Réalisé dans les délais (candidature en juin 2014 et livraison en février 2017), en respectant le budget (coût de construction de 5,75 millions d’euros HT, soit 1 400 euros HT/m ) et avec zéro accident, ce projet avait tous les atouts pour remporter cette Clé d’Or. La cerise sur le gâteau a été la démarche collaborative de travail engagée par Bouygues avec la maîtrise d’œuvre, le maître d’ouvrage et une assistance à maîtrise d’ouvrage très forte (Wigwam, Amofi et Kypseli).

« Le sujet du vivre ensemble était un des attendus du programme », rappelle Nicolas Moreau, responsable commercial de Bouygues Bâtiment Grand Ouest. En amont, une étude sociologique a permis d’identifier les attentes des locataires sur la qualité d’usage (acoustique, lumière, rangements, espace pour laver le linge… ), mais aussi sur le vivre ensemble (confiance, implication des locataires… ). « Nous avons mis à profit l’instruction du permis de construire pour retravailler les plans autour de la qualité d’usage », explique Nicolas Moreau. Pour mettre en œuvre les conditions du vivre ensemble, Bouygues a impliqué six acteurs associatifs spécialisés (jardins partagés, compostage collectif, recyclage… ). Unis-Cité, une autre association de service civique volontaire, assure la coordination pendant deux ans. « C’est un peu l’entreprise générale du projet social », résume Nicolas Moreau.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Avec Barré-Lambot Architectes , Guillaume Sevin Paysages , Alterea ( bureau d’études), Grand Public (sociologue) et Elan (écologue).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X