Régions TOULON

Bouygues lance l’écoquartier Font-Pré

Mots clés : Aménagement paysager - Entreprise du BTP

Deux ans et demi après avoir gagné l’appel à projets pour réaménager le site de l’ancien hôpital Font-Pré, suivi de l’obtention du permis de construire fin 2013 sans aucun recours, Bouygues Immobilier débute la commercialisation à Toulon d’un nouvel écoquartier de plus de 750 logements collectifs, répartis en 14 bâtiments de R + 3 à R + 7.

Plus important projet de Bouygues Immobilier en Méditerranée, l’écoquartier Font-Pré se veut une opération urbaine modèle : 70 % des logements en accession (prix moyen 3 450 euros/m² hors parking) avec une offre de logements intergénérationnels, 30 % de logements sociaux, plus de 800 places de stationnement en sous-sol (avec bornes de recharges électriques) permettant d’aménager 10 000 m² d’espaces verts et de cheminement piétons et vélos en surface sur un terrain de 32 800 m², présence d’une conciergerie, d’une crèche, d’une mairie de quartier et d’un pôle médical, etc.
Certifiés NF Logements démarche HQE, les logements atteindront des performances énergétiques supérieures de 10 à 20 % à la RT 2012 et, grâce à des pompes à chaleur performantes, pourront bénéficier de rafraîchissement l’été à coût maîtrisé.

Logements évolutifs pour les seniors

Les logements équipés de dispositifs techniques simples (précâblage, branchements électriques, renforts structurels, etc.) pourront facilement répondre aux usages des habitants. « Nous avons également conçu des logements évolutifs pour les seniors qu’ils pourront équiper au fil du temps en fonction de leurs besoins, sans des réaménagements majeurs et coûteux », souligne Olivier Durix, directeur régional Côte d’Azur de Bouygues Immobilier.
Confiée à plusieurs cabinets d’architectes (Guy Mallot, 331 Corniche Architectes, 2ADG/Didier Garcia, Artek) avec les bureaux d’études Elithis (thermique) et Oasiis (AMO Environnement), la première phase de l’opération Font-Pré sera lancée fin 2014 pour une livraison à partir du deuxième semestre 2016.
Les deux autres tranches seront livrées fin 2017 et fin 2018. « Les appels d’offres sont prévus en septembre prochain, en corps d’état séparés. Les travaux de la première tranche se dérouleront sur la partie haute du site, en bordure de l’avenue Picot, permettant en parallèle de démolir les bâtiments de l’ancien hôpital et de réaliser les travaux d’infrastructure », précise Olivier Durix.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X