Territoires

Boulogne-Billancourt L’avenir du « 57 Métal » s’éclaircit

Le « 57 Métal », encore appelé « Square Com », devrait échapper à la démolition. Après l’accord signé en août 2015 avec Europa Capital portant sur l’acquisition du bâtiment situé sur les anciens terrains Renault, BNP Paribas Real Estate annonce étudier, « en accord avec la médiation menée sous l’égide du ministère de la Culture et en concertation avec l’ensemble des parties prenantes », le réaménagement du site avec un projet de bureaux. Le promoteur a fait appel à Dominique Perrault pour l’opération.

Conçu par Claude Vasconi en 1984, puis réaménagé en 2001 par Jacob + MacFarlane pour accueillir « Square Com », le centre de communication du constructeur automobile, le bâtiment était menacé de démolition depuis son rachat par Europa Capital. Si, d’un côté, Jean-Christophe Baguet, maire (LR) de Boulogne, refusait de délivrer le permis de démolir déposé par l’investisseur, de l’autre, le préfet des Hauts-de-Seine enjoignait à Renault de dépolluer le site et validait la méthodologie proposée : excavation des terres polluées après démolition. En juillet 2014, suite à l’échec de la procédure de classement, Aurélie Filippetti, alors ministre de la Culture, décidait de confier une mission de médiation à Jean-Pierre Duport.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X