Régions Alsace

Boulle Construction veut impliquer les acquéreurs

« Une formule qui permet aux promoteurs de répondre à la demande des collectivités pour de l’habitat participatif. » C’est par ces mots que Christophe Boule vante la « co-conception immobilière » qu’il lance au sein de sa société Boulle Construction. Début mai, il a engagé la commercialisation d’un programme-pilote de 1 020 m habitables dans l’écoquartier Danube à Strasbourg.

Jusqu’au dépôt du permis et moyennant 1 000 euros de droit d’entrée, les futurs propriétaires peuvent être associés à l’élaboration de l’architecture de l’immeuble (forme, choix des matériaux et de l’isolation… ), à la conception de leur appartement et à la définition des règles de vie collective (usage des espaces communs), par des échanges sur une plate-forme digitale dédiée. S’ensuit le classique contrat de Vefa (vente en l’état futur d’achèvement).

Rachats dans le gros œuvre et le second œuvre. Le promoteur va proposer la licence d’exploitation de la marque déposée « Co-conception immobilière » à ses confrères adhérents de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) Grand Est. Il franchit ainsi une étape dans le développement de son cœur d’activité, après une récente série de croissances externes dans les métiers connexes. Entre 2015 et 2016, Boulle a racheté l’entreprise de gros œuvre Boehm à Molsheim, puis les deux sociétés bas-rhinoises Ruhlmann de peinture et menuiserie. Les années précédentes, il avait constitué son offre en maîtrise d’œuvre, par l’acquisition du bureau d’études Prestim Ingénierie et la création du cabinet Prestim Architecture. Le groupe Boulle totalise ainsi 80 salariés pour 25 millions de chiffre d’affaires, dont 30 % en gros œuvre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X