Territoires

Bordeaux Métropole Top départ pour l’opération 50 000 logements

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

En 2010, la Communauté urbaine de Bordeaux, alors présidée par Vincent Feltesse, avait lancé un appel à projets « 50 000 logements nouveaux autour des axes de transports publics ». En 2011, cinq équipes d’architectes-urbanistes ont été retenues : 51n4e, Alexandre Chemetoff, Lacaton & Vassal, l’AUC et OMA. A chaque équipe son domaine stratégique : construire sur la ville, bâtir aux lisières, faire cohabiter logements collectifs et individuels, habiter autour des pôles d’échanges, des axes de transports, des zones commerciales. Quinze secteurs tests ont été désignés et une société publique locale, La Fab, a été constituée ad hoc pour piloter le projet. Elle est actuellement présidée par Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles, et dirigée par Jérôme Goze, chargé auparavant de mettre en œuvre l’opération Campus. Restait donc à motiver les troupes de promoteurs et bailleurs.

Un prix « abordable ».

Pour raviver la phase opérationnelle des 50 000 logements, Alain Juppé, actuel président de l’agglomération, vient de signer une charte d’engagement ambitieuse, notamment assortie d’un objectif de prix « abordable » de 2 500 euros/m2, qui a fait grincer des dents. Nombre des principaux acteurs publics et privés de la place ont signé : Domofrance, Aquitanis, Mésolia, Gironde habitat, ICF Habitat, SNI, Vilogia, Coligny pour le logement social. Adim, AQPRIM, BNP Paribas Immobilier, Bouygues Immobilier, Cogedim, Crédit agricole Immobilier, Demathieu Bard, Eiffage, Fayat Immobilier, Brémond, Pichet, Nexity, Safran pour le privé. Après les premiers permis de construire délivrés, les opérations de Bassens-Cité de la gare (38 logements), et d’Eysines-Centre (63 logements) ont démarré. Quatre permis ont été délivrés en 2015 pour 808 logements à Bordeaux-Résidence du lac (66 logements), au Bouscat-Libération Centre-ville (387 logements) et à la Cité des métiers de Pessac (157 logements). Le programme Langevin (198 logements) à Mérignac doit également démarrer prochainement. Enfin, neuf autres permis doivent être déposés ce semestre, totalisant 1 129 logements. Sur trois ans, ce sont 10 000 logements qui devraient voir le jour.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X