Territoires

Bordeaux Métropole Mouvement chez les bailleurs sociaux

Après s’être implantée à Toulouse, la SA d’HLM Mésolia renforce sa présence sur l’agglomération bordelaise, cœur de son activité. Fin juin, après un vote des élus municipaux de Bruges, commune limitrophe de Bordeaux, elle a acquis les 55 % que détenait la Ville dans la Société d’économie mixte immobilière de Bruges (Semib). La cession des parts, à hauteur de 34,9 millions d’euros, fait de Mésolia l’actionnaire majoritaire de la Semib. Mésolia intègre dans cette fusion-absorption les 1 668 logements de la Semib, et porte ainsi son patrimoine à 19 000 logements. Il s’agit d’un parc locatif diversifié, réparti sur huit communes : Bruges (1 287 logements), Blanquefort, Léognan, Saint-Laurent-Médoc, Bouliac, Audenge, Talence et Gujan-Mestras.

Un objectif de 1 000 logements réalisés par an. En parallèle, Mésolia acquiert les programmes de développement de la Semib (acquisitions en cours, mises en chantier et projets à moyen terme), soit au total 12 projets qui restent à finaliser. Le bailleur social intègre les collaborateurs actuels de la Semib et compte désormais un effectif de 245 personnes. Il prévoit de financer et de réaliser 1 000 logements par an.
Par ailleurs, Vilogia, 3e entreprise sociale pour l’habitat (ESH) nationale a acquis deux bailleurs locaux. Après le rachat de la Saemcib à Bègles en 2014, elle vient d’intégrer dans son giron la Société immobilière de la Ville de Blanquefort (Semi), commune voisine de Bruges. Ce qui porte le patrimoine aquitain de Vilogia à 2 000 logements.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X