Territoires

Bordeaux Logements sociaux et bureaux chauffés à… l’ordinateur

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Informatique - Logement social

Gironde Habitat et le conseil départemental de la Gironde se sont associés pour réaliser à Bordeaux un projet mixte de bureaux et d’habitat social plutôt original. Les maîtres d’ouvrage associés ont confié cette mission au cabinet bordelais Moon Safari. Au rez-de-chaussée, une maison départementale de la solidarité et de l’insertion (MDSI), réalisée pour le département, sera surmontée de logements sociaux gérés par Gironde Habitat.

« La question qui nous était posée, explique Arnaud Guirao, architecte associé de Moon Safari, était comment réduire la facture énergétique des locataires des 49 logements sociaux. » Pas question dans cette localisation contrainte, en site urbain dense et en bord de tramway, de développer les solutions thermiques classiques, comme par exemple le photovoltaïque. « L’idée pour laquelle nous avons été retenus en début d’année 2015 utilise la chaleur produite par des radiateurs numériques Q.Rad, qui sont en réalité de petits serveurs – émettant naturellement de la chaleur -répartis dans toutes les pièces. Une sorte de data center décentralisé, dont le concept a été développé par la start-up française Qarnot Computing, fournisseur des appareils », poursuit l’architecte.

Lutter contre la précarité énergétique.

Pour le maître d’ouvrage, c’est une innovation de taille qui permettra de lutter contre la précarité énergétique des locataires, comme l’explique Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde Habitat : « La précarité énergétique touche 14 % des ménages girondins, soit près de 88 000 d’entre eux. Dans cette première opération, le chauffage sera gratuit pour les locataires. Le département apporte 70 % du surcoût d’investissement – de l’ordre de 650 000 euros pour les 346 radiateurs -, notre office apporte autour de 200 000 euros, hors coût de construction. Mais ce surcoût ne sera pas répercuté sur les charges locatives, et l’équipement sera amorti après neuf ans ». Autre avantage pour le bailleur social : Qarnot Computing assure la maintenance et remboursera également au département les factures d’électricité liées au fonctionnement des radiateurs Q.Rad. Le programme prévoit 3 800 m2 de logements, 2 700 m2 de bureaux pour la maison départementale et un parking souterrain de 1 900 m2.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X