Régions Loir-et-Cher

Blois recompose son entrée nord

Le quartier Laplace marquera bientôt la nouvelle entrée nord de Blois. Situé sur la très passante avenue de Châteaudun, il se développe sur 30 000 m2, à la place d’anciens logements et bâtiments commerciaux démolis il y a plusieurs années. L’aménagement de cette friche, rachetée par la Ville en 2008, a été confié en 2012 à la SEM 3 Vals Aménagement, associée à l’agence Atelier Ruelle pour la maîtrise d’œuvre urbaine.

Depuis quatre ans, son devenir était en réflexion et a donné lieu à de nombreuses réunions publiques. Selon le maire Marc Gricourt, l’objectif est d’en faire « un écoquartier exemplaire », qui accueillera une centaine de logements, face au dernier né des grands équipements de la ville, la salle du Jeu de Paume dont la construction s’achève (25,5 M€ TTC). D’une capacité de 500 à 3 000 places, elle accueillera des manifestations à caractère sportif, économique ou culturel.

Jardin linéaire. Sur le boulevard, un front urbain sera recréé, en R + 3, avec des appartements et des bureaux, tandis que la chaussée sera rétrécie et la circulation « apaisée ». A l’arrière, une voie circulaire cantonnera les voitures à la périphérie du lotissement. Des chemins piétons raccorderont les îlots à un jardin linéaire qui assurera aussi le recueil des eaux pluviales. Le budget des acquisitions et des travaux d’aménagement s’élève à 4 M€.

Pour les constructions, l’urbaniste Thibault Groussin a préconisé un habitat compact afin de « retrouver de la densité ». Il y aura des petits collectifs et des maisons individuelles ou

semi-individuelles (70 % des logements), avec des trames étroites qui privilégient l’intimité. Le programme mixera habitat social et accession à la propriété (40 %), avec des logements plutôt grands (T4 et T5).

Immobilière Centre Loire construit ainsi 16 logements individuels avec patio en duplex (3 M€) et Terres de Loire Habitat prévoit 19 logements locatifs individuels et collectifs (3,7 M€). Les premières livraisons auront lieu l’an prochain, tandis que le chantier sur le boulevard démarrera à l’automne, porté en copromotion par Epsilon et 3 Vals Aménagement. Une opération d’habitat participatif est également programmée, mais la réflexion n’est pas encore aboutie.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X