Formation ÉCOLES DE PAYSAGE (4/9)

Blois allie l’art à la technique à toutes les échelles

Mots clés : Aménagement paysager - Apprentissages - Matériel - Equipement de chantier

La nouvelle gouvernance de l’École de la nature et du paysage – Insa Centre Val de Loire ne l’empêche pas de conserver les fondamentaux sur lesquels s’appuie sa formation de paysagiste : la pédagogie par projets, l’intégration professionnelle par les stages et l’ouverture à l’international.

Structure indépendante créée en 1995, l’École nationale supérieure de la nature et du paysage est désormais dénommée « département École de la nature et du paysage de Blois » depuis son intégration en 2015 au sein de l’Institut national des sciences appliquées (Insa) Centre Val de Loire. En 2017 et 2018, elle délivrera le diplôme d’ingénieur paysagiste aux deux dernières promotions de l’ancienne formule, avant la prise de relais par le nouveau diplôme d’État de paysagiste concepteur. Cette mutation classe l’ENP – Insa Centre Val de Loire parmi les écoles qui donnent accès au titre inscrit dans la loi biodiversité et défini dans le décret publié au Journal officie l du 30 avril. « Cette évolution ne nous empêche pas de respecter l’esprit qui imprègne cette école depuis son ouverture pour former des paysagistes à travers un cursus de cinq années. Inspiré par son parcours personnel en ingénierie et en architecture, le fondateur de l’école, Chilpéric de Boiscuillé, souhaitait offrir aux jeunes professionnels de ce secteur les moyens de développer des compétences dans tous les domaines du métier, avec un équilibre entre les enseignements scientifiques, techniques, culturels et artistiques, au travers d’une approche...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 400 du 16/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X