Territoires Val-d’Oise

Bezons se construit un centre en « ville-jardins »

Bezons se donne cinq ans pour structurer son centre-ville. Un centre qui se veut mixte : « Après concertation avec les habitants, le projet offrira des équipements publics, accroîtra l’offre de logements diversifiés, de commerces, de lieux de culture, d’espaces de promenade, de détente et de loisirs », explique le maire (PCF) Dominique Lesparre. Après l’arrivée du T2 en 2012 dans la ZAC de 14 ha, l’opération Cœur de Ville veut « sortir d’une logique de centre commercial » pour « déployer une logique urbaine de quartier commerçant, en établissant une structuration à partir d’un ensemble d’espaces publics », précise l’architecte coordinateur du projet, Makan Rafatdjou. Le projet a donc été séquencé en îlots mixtes de tailles différentes autour d’un « cours centre », un espace public emblématique doté d’aménagements comme des kiosques, des fontaines et des pergolas. « Notre parti pris urbain : réaliser un cœur de ville apaisé, doté d’une forte dimension humaine », précise Jean Ruscio, P-DG du Groupe Imestia, l’un des maîtres d’ouvrage. « Nous avons voulu fabriquer de la ville contemporaine », déclare Alain Taravella, président fondateur du groupe Altarea-Cogedim.

Valorisation des îlots ouverts.

Le programme de 65 000 m² compte 700 logements répartis en huit îlots réunissant 20 immeubles. Soit 430 logements en accession et 270 en locatifs sociaux (40 %) organisés en petites unités. Cette fragmentation renforce et valorise les îlots ouverts. Le volet commerces et loisirs couvre 20 000 m² de surface de plancher dont un hypermarché (3 500 m²) et 45 boutiques (dont l’exploitation est assurée pour dix ans par Altarea Cogedim), un pôle loisirs (cinéma multiplexe) et un pôle restauration. Des équipements sont aussi prévus, notamment un nouvel hôtel de ville, une école (16 classes) et un parking (600 places). Le projet constitue une « ville-jardins » avec des plantations « rues-jardins », des jardins résidentiels, des toitures végétalisées qui assurent des fonctions esthétiques, paysagères, environnementales, bioclimatiques, et sociales. Cœur de Ville vise le label EcoQuartier, les programmes cherchent à décrocher les certifications Breeam Communities, HQE et BBC.

L’année 2015 verra la commercialisation des premiers droits à construire des logements, la finalisation de la maîtrise foncière, et la livraison de l’école et de l’hôtel de ville. Le chantier devrait débuter en 2018 pour se terminer, en une seule phase, en 2020. Montant estimé de l’opération : 200 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtres d’ouvrage : Altarea Cogedim et Groupe Imestia. Aménageur : Sadev 94, avec François Leclercq. Architecte urbaniste : Agence Makan Rafatdjou. Architectes logements : Makan Rafatdjou, Hubert Godet (Agence HGA), Carmen Santana (Agence Archikubik). Architecte commerces : Louise Badia (Agence L35). Architecte jardins : Olga Tarrasó. BET logements, structures, fluides : EPDC. BET commerces: Serted. BET thermique : MBE.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X