Territoires

Béziers Un écrin paysagé pour les écluses de Fonseranes

Mots clés : Transport fluvial

Les 450 000 visiteurs qui viennent admirer chaque année les neuf écluses de Fonseranes, à Béziers (Hérault), trouveront demain des conditions d’accueil dignes de cet ouvrage d’art emblématique du canal du Midi. L’agglomération Béziers Méditerranée a donné le 4 mars le coup d’envoi d’une opération de mise en valeur portant sur un périmètre de 12 ha. Le projet, confié au paysagiste Alep, renverse l’organisation du site. Il crée une aire d’accueil à l’ouest des neuf écluses, sans co-visibilité avec le monument, et propose aux visiteurs un parcours paysagé depuis la partie haute du canal jusqu’au quai Port-Notre-Dame et à l’île des Eclusiers.

Construction de trois passerelles.

« Nous voulons faire un lieu qui raconte la fabuleuse histoire du canal royal du Languedoc depuis sa création, en 1681 », explique Philippe Deliau, de l’agence Alep. Le parcours, jalonné par des éléments scénographiques (maquettes, plans en relief), aura pour point central la maison du Coche d’eau, ancienne auberge transformée en maison du site. Le bâtiment sera restauré dans sa facture originelle et flanqué d’une aile nouvelle, en verre et béton, qui accueillera un restaurant. « Tout ce qui appartient au canal du Midi sera restitué à l’identique, tout ce qui relève des nouveaux usages sera traité de manière contemporaine, souligne Philippe Deliau. L’enjeu consiste à mêler harmonieusement ces deux histoires. »

Le projet prévoit également la construction de trois passerelles, qui permettront d’effectuer un parcours en boucle. La passerelle existante sera réservée aux éclusiers, le flux des visiteurs étant ainsi séparé de l’activité fluviale. Béziers Méditerranée souhaite également faire de Fonseranes une porte d’entrée du territoire communautaire. Son président, Frédéric Lacas, rêve tout haut d’un téléphérique qui relierait le site des neuf écluses au centre-ville de Béziers.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maître d’ouvrage : Béziers Méditerranée. Conception : Alep (paysagiste), Emmanuel Guillemet (paysagiste associés), Inca (architecte), agence Deffayet (architecte), Régis Nebout (architecte du patrimoine). Coût : 13,2 millions d’euros TTC. Livraison : juin 2017.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X