Territoires

Besançon Logement social en secteur sauvegardé

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

Deux opérations situées rues Lecourbe et Charles-Nodier, à Besançon, reflètent la volonté d’Habitat 25 de produire du logement social en centre-ville. Leur localisation en secteur sauvegardé ajoute des contraintes architecturales et financières. Pour ces deux programmes de 12 logements chacun, le bailleur a néanmoins bénéficié de circonstances favorables. L’opération de la rue Lecourbe comble une dent creuse au-dessus d’un parking silo, dans le prolongement de l’ancien couvent du Refuge. Rue Charles-Nodier, l’immeuble appartenait au département du Doubs, collectivité de rattachement d’Habitat 25. En outre, des subventions de la communauté d’agglomération allègent la dépense, qui s’élève à respectivement 1,6 et 1,9 million d’euros.

Consultations en lots séparés. Validés par l’architecte des bâtiments de France, les deux projets interprètent différemment les règles du plan de sauvegarde et de mise en valeur. L’Atelier Haton prolonge la façade en pierre du couvent du Refuge par une construction contemporaine en béton teinté et en zinc prépatiné. Rue Charles-Nodier, l’intervention s’effectue à l’intérieur : l’Atelier d’architecture Tardy préserve la distribution des logements par les escaliers d’origine ainsi que les éléments de sculpture.
Organisées en lots séparés, les consultations des entreprises sont prévues d’ici à juin pour la rue Lecourbe, et dans le courant du second semestre, rue Charles-Nodier. Le calendrier prévoit entre quatorze et seize mois de travaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X