Régions

Bernadette Laclais maire de Chambéry

Mots clés : Collectivités locales

« Vers un centre-ville dynamisé et apaisé »

La reconquête de l’axe de la Leysse est le grand projet urbain de Chambéry. Comment l’avez-vous abordé ?

Il fallait profiter de la mise en œuvre du PDU pour améliorer la qualité de cette traversée de ville, valoriser modes doux et transports publics ; et revaloriser les patrimoines bâtis et naturels qui la bordent. L’idée est de transformer cet axe de transit en un axe d’accès au centre-ville apaisé qui offre un nouveau regard sur notre ville. Nous allons notamment redécouvrir une partie de la rivière Leysse, cachée depuis les années 60.

La revitalisation du sud de la ville a été le grand chantier des années 90. Les efforts se portent maintenant sur le nord du centre-ville.

Cela a commencé dès les années 2000 avec la nouvelle place du palais de justice. Le nouvel îlot commercial des Halles sera ouvert en 2011. Nous menons à bien la rénovation du musée des beaux-arts, l’installation de l’office du tourisme, etc. Parallèlement, le lycée Vaugelas a été modernisé, et nous mesurons notre chance de voir 240 millions d’euros s’investir dans les cinq ans à venir à l’hôpital, un établissement situé à proximité immédiate du centre-ville. Autant de travaux « d’épaississement » du centre-ville.

Reste-t-il des possibilités d’aménagement à Chambéry ?

Sans énumérer des opérations en cours à Chambéry-le-Vieux, Bissy et même au centre-ville, je peux citer les plus importants projets : les « Portes de Mérande » seront l’occasion d’accueillir un programme d’environ 200 logements ; Saint-Gobain a libéré six hectares en entrée de ville et nous sommes en négociation ; le site Rubanox à nouveau pleinement maîtrisé par la Ville compte plus de quatre hectares.

De son côté Chambéry Métropole a repris notre zone économique du Grand Verger et y mène un ambitieux programme de restructuration-densification. A plus longue échéance, nous préparons avec l’agglomération le quartier d’affaires qui verra le jour à la Cassine, sur dix hectares, à proximité de la future gare internationale.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Parcours

1995 : directrice de cabinet de Louis Besson

1998 : conseillère régionale

2001 : 1re adjointe de Chambéry

2004 : vice-présidente du conseil régional Rhône-Alpes

2007 : vice-présidente de Chambéry Métropole.

2008 : maire de Chambéry, réélue en 2008

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X