Territoires

Belfort Un conservatoire comme vitrine du savoir-faire local

Mots clés : Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Son porte-à-faux long de 17,01 m crée un double signal sur les hauteurs de Belfort. Le nouveau conservatoire de musique et danse, livré cet été (6,52 millions d’euros HT de travaux sous maîtrise d’ouvrage de la communauté d’agglomération), affiche à la fois sa personnalité architecturale signée Dominique Coulon et le savoir-faire des PME locales intervenantes. Auteur de cette « proue » qui surgit à 2,60 m du sol, Albizzati (gros œuvre) a multiplié les points d’attention pour la production du béton banché clair demandé : mélange d’un granulat calcaire local avec un sable de rivière respectant un fuseau granulométrique 0/10 mm ; coffrage conçu en 3D et mis en œuvre selon une cadence en continu adaptée aux contraintes de tension ; tolérance de la flèche limitée à 3 mm par rapport aux calculs ; suivi du fluage pendant 80 jours… Coulé d’un seul tenant, un voile de plus de 13 m de haut assure l’équilibre structurel. Quant aux façades, elles sont couvertes de gouttelettes de peintures bleues par « dripping », cette technique de projection aléatoire rendue célèbre par l’artiste Jackson Pollock. La PME Curti en a expérimenté la déclinaison à la construction.

Exigences acoustiques.

Les défis se succèdent aussi à l’intérieur du bâtiment. Les exigences acoustiques ont motivé les cinq profondeurs différentes (de 4 à 12 cm) des panneaux installés par l’entreprise de menuiseries Negro dans la salle de percussions. Arrimés à l’ossature primaire par des fixations invisibles, les 840 éléments en trois plis de sapin blanc ont suivi une trame rigoureuse de pose en fonction de leur dimension respective. Le long de deux murs, « les panneaux en medium de type brise-soleil remplissent ici une fonction liée au son », relève le dirigeant Eric Negro : leur orientation varie de 0 à 90 degrés, selon l’acoustique et la réverbération recherchées. 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X