Territoires

Beauvais Des briques « tissées » symboles de solidarité

Mots clés : Produits et matériaux

Au cœur du quartier Saint-Jean, sur les hauts plateaux de Beauvais, la Maison de la solidarité se situe en lieu et place de l’ancienne caserne Agel, désertée par les militaires depuis 1993. Restée à l’état de friche, cette zone militaire de 12 hectares fait actuellement l’objet d’un vaste projet de rénovation urbaine.

Entre nouvelles constructions et logements existants, la Maison de la solidarité se distingue par sa toiture végétalisée et ses façades. La superposition des briques fait apparaître un motif de tissage en losanges, clin d’œil à la manufacture de tapisserie de Beauvais et à un savoir-faire séculaire, qui se perpétue encore aujourd’hui. L’agence Ellenamehl (avec l’Atelier de paysage Frédéric Garnier) a assuré la maîtrise d’œuvre de ce projet de 1,9 million d’euros, porté par le conseil départemental de l’Oise.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X