Enjeux

BDM, pionnier de la haute qualité environnementale

Mots clés : Architecture - Haute Qualité Environnementale - HQE

De l’hospitalier à l’éducation, l’agence d’architecture bordelaise répond à des valeurs prônées par ses fondateurs.

Joël Maurice n’est pas pour rien dans l’essor de l’architecture respectueuse de son environnement en Aquitaine. Originaire des Landes, cet ancien de l’école d’architecture de Paris Belleville (DPLG 1985) a fait ses premières armes aux Antilles et au Niger, où il expérimente « une approche contextuelle liée au climat, aux matériaux et aux modes de vies, en imaginant notamment de construire des bâtiments publics en terre stabilisée », explique-t-il. Après un passage chez Luc Arsène-Henry, et dix ans d’exercice libéral à Bordeaux, il crée en 1999 BDM Architectes avec Claude Bouey, architecte reconnu pour ses réalisations hospitalières (CHU de Bordeaux). « Nous nous sommes retrouvés sur une approche commune des projets, basée sur l’humain », se souvient-il.

Les hôpitaux sont des avions de chasse. « On ne s’improvise pas architecte hospitalier. Le public, les patients, les soignants eux-mêmes ne voient que la partie émergée de l’iceberg. Il faut soulever les faux plafonds, regarder à l’intérieur des gaines et monter dans les locaux techniques : les hôpitaux, ce sont des avions de chasse. La technologie embarquée vaut deux fois le prix du bâtiment, et tout cela doit être pensé, assimilé par l’architecte pour assurer une sécurité absolue de fonctionnement tout en intégrant les notions d’ergonomie et de qualité des soins », ajoute Joël Maurice. Comme si cela ne suffisait pas, il rajoute à ces exigences celle de la qualité environnementale : « J’ai toujours été passionné par l’architecture bioclimatique. Je pense l’architecture de l’intérieur, pour ceux qui y évoluent », complète-t-il.

En 2004, BDM remporte le concours du premier lycée certifié haute qualité environnementale (HQE) en France, à Blan-quefort (Gironde). « Ce lycée a représenté la France au congrès Sustainable Building à Tokyo en 2005, et a ouvert la voie à la nouvelle génération des lycées de la région Aquitaine, dont il a inspiré le cahier des charges environnemental », détaille-t-il.

Défricheur, BDM cumule les innovations : gymnase solaire de Gironde à Hourtin, groupes scolaires à énergie positive d’Aquitaine (Bidart et Bordeaux), bâtiment administratif à énergie positive à Bordeaux, opérations d’habitat basse consommation de Clairsienne, une ESH bordelaise, bâtiments labellisés Leed du CHU de Bordeaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Premier lycée

Premier lycée certifié HQE de France.

15 salaries, 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires en 2015.

Premier immeuble de bureaux de Bordeaux Métropole à énergie positive.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X