Architecture

BÂTIMENT UNIVERSITAIRE PALAISEAU

Mots clés : ERP sans hébergement - Structure métallique

Sur le campus Paris Saclay, le bâtiment de l’Ensae Paris-Tech vient de faire sa première rentrée universitaire. Avec pour matériau principal sa structure métallique et une géométrie rigoureuse, il opère une synthèse entre l’environnement naturel du plateau et ses pôles urbains.

Le regroupement des grandes écoles scientifiques se poursuit sur le plateau de Saclay avec la livraison, par les architectes de CAB, du nouveau bâtiment de L’Ensae Paris-Tech. Posté à l’entrée du quartier de l’Ecole polytechnique, l’un des pôles urbains de ce vaste territoire caractérisé par ses terres agricoles et ses espaces boisés, l’édifice fait fonction d’articulation entre la ville et la nature. Précisément à l’angle de l’îlot qu’occupe l’X depuis 1976, face au bois de la Vauve et d’un enclos où galopent des chevaux, le bâtiment parvient à établir une connexion entre l’environnement naturel et ce qui ressemblait, avant que ne commence le grand chantier de réaménagement, à une zone d’activité. C’est en effet l’une des orientations du projet paysager du campus Paris Saclay (dû au groupement Michel Desvigne) que de relier par des continuités végétales les polarités urbaines disséminées sur le plateau.

Cloître métallique

Sur la parcelle de l’Ensae, cette continuité s’effectue d’abord par l’aménagement d’un grand jardin au statut de parvis qui s’ouvre sur la voie de desserte principale du quartier. A l’approche du bâtiment, le jardin se creuse pour laisser place à un bassin d’orage qu’enjambent deux passerelles d’accès. Comme le passage au-dessus d’une douve, ce franchissement marque...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 263 du 16/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X